Dépistage sérologique Echinococcus multilocularis

1 - Tests utilisés

Pour le diagnostic sérologique de l’échinococcose alvéolaire, une combinaison d’un test ELISA IgG anti-E. multilocularis Em2-rEm18 (test sensible) suivi d’une confirmation de la spécificité par un immunoblot (test hautement spécifique) est réalisée.     

2 - Description des tests

  1. ELISA IgG anti-E. multilocularis Em2-rEm18 : détection quantitative dans le sérum humain des IgG dirigés contre des antigènes recombinants spécifiques d’E. multilocularis (Em2 et rEm18).
  2. Immunoblot : détection qualitative des IgG dirigés contre des antigènes spécifiques à E. granulosus, E. multilocularis et communs au genre Echinococcus sp. Il repose sur l’utilisation d’une membrane de nitrocellulose sur laquelle sont immobilisés différents antigènes. L’interprétation est rendue en tenant compte du poids moléculaire de(s) bande(s) apparue(s).mceclip0 - 2023-09-13 14h27m08s 

    Principe du western blot

3 - Critères de réalisation des tests

  1. ELISA IgG anti-E. multilocularis Em2-rEm18 
    Ce test est réalisé lors de toute suspicion d’échinococcose alvéolaire.
    Au vu, de la faible sensibilité ou de la faible réactivité de la réaction immunitaire dans l’échinococcose quelle que soit sa forme, l’abaissement du seuil de détection est appliqué au LNR de façon à augmenter la sensibilité. Ceci ne peut être envisageable qu’en combinaison avec l’immunoblot. 
    Pour l’ELISA E. multilocularis, le seuil de détection (zone grise) correspond à l’intervalle d’index suivant : 0,6≤ zone grise < 1,1. Un index < 0,6 correspond à un résultat négatif alors qu’un résultat avec un index ≥ 1,1 est positif. 
  2. Western Blot 
    Ce test est utilisé pour sa grande spécificité : il permet de différencier une échinococcose kystique d’une échinococcose multiloculaire sur le plan immunologique grâce à la détection de bande de différent poids moléculaire.
    Le western blot a la particularité d’être très sensible et est parfois le seul test à être positif dans une échinococcose (kystique dans notre expérience). Ainsi, il est recommandé de le prescrire même au cours d’un dépistage si la suspicion radiologique est élevée.

4 - Type d'échantillon

Type et volume d’échantillon : sérum, minimum 3-5 mL
Conditions de conservation : le sérum est conservé à une température comprise entre 2-8°C avant envoi au LNR.

5 - Instruction sur l'envoi

Pour le sérum, il est préconisé de le transporter à une température comprise entre 2 et 8°C. 
L’étiquetage et les conditions conformes aux règles concernant les échantillons infectieux, le récipient et l’emballage sont d’application.

6 - Délai pour recevoir les résultats

Les tests sont réalisés  1 fois par semaine. Les résultats sont disponibles le jour même ou une semaine plus tard en cas de contrôle nécessaire.

7 - Communication des résultats

Les résultats sont communiqués via un compte-rendu papier envoyé par la poste ou par voie  électronique. Les résultats positifs sont communiqués par téléphone et faxés au clinicien.