Un enjeu de santé publique

La lutte contre la sédentarité et la promotion de l'activité physique constituent un enjeu essentiel de santé publique. Cet enjeu s'applique non seulement à la population en général mais aussi dans des situations d'affections chroniques diverses, très souvent rencontrées chez les seniors. L'activité physique représente un élément essentiel au développement d'un mode de vie favorable à la santé et améliorer ainsi la qualité de vie. De multiples programmes de réadaptation, en vue de favoriser une reprise d'activité physique voire sportive, sont organisés au travers de soins ambulatoires au sein des Centres hospitaliers. Cependant, force est de constater qu'une pratique autonome et à long terme au sein d'associations ou de clubs est souvent compliquée pour le citoyen et, ce particulièrement ceux atteints d'une affection chronique. Ceci explique le constat de manque de pratique d'activité physique de la population en général mais plus encore de la population « fragilisée » dans les suites de diverses affections, quelle qu'en soit la nature (cardiaque, oncologique, neurologique, ... ). 

 

Un précédent projet

En novembre 2019, l’Université de Liège et le CHU de Liège lançaient « Sport après cancer. Citoyen sportif, j’agis pour ma santé ».

Ce projet proposait aux citoyens ayant présenté un cancer des séances d'activité physique adaptées à leurs besoins en guise de transition entre la revalidation en milieu hospitalier et la pratique d’activités physique autonome et ce, afin de favoriser un style de vie actif à long-terme.

Initié dans 8 villes et communes de la Province de Liège, le projet fait peau neuve et devient «Citoyen, en mouvement pour ma santé » pour s’étendre, dans un premier temps, à 30 villes & communes de la Région Wallonne au bénéfice des citoyens présentant une affection chronique ou soucieux de favoriser un vieillissement en bonne santé par une pratique régulière d’activité physique.

santé

Cultiver le bien-être et l'autonomie

Les séances proposées se déroulent à raison d'une fois par semaine dans chaque ville/commune partenaire, pour une durée d'une heure trente et sur une période de minimum 3 mois par participant. Elles sont encadrées par un kinésithérapeute ou un éducateur physique formé en sport-santé offrant une prise en charge adaptée aux besoins de chaque participant.

Une particularité du projet est de proposer une approche motivationnelle, centrée sur le participant, visant à l’accompagner au mieux vers l’adoption et le maintien d’une activité physique tout au long de sa vie, au bénéfice de son bien-être et de sa santé. Nous visons à développer la littératie physique de chaque participant, c’est à dire les compétences physiques, mentales et sociales qui le rendront autonome dans ses choix de mouvement…pour sa santé !

Un projet qui profite directement aux citoyens grâce au soutien de l’AVIQ dans le cadre d’une collaboration entre l’Université de Liège, le CHU de Liège et les villes et communes partenaires.

 

Quelles sont les conditions de participation ? 

Disposer d'un certificat médical d'aptitude à la pratique d'activités physiques certifiant l'absence de contre-indication à cette pratique.