Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×

Pourquoi il faut (faire) libérer Olivier Vandecasteele ?

 - 

On ne va pas en prison pour un délit qu’on n’a pas commis. On ne va pas en prison avant qu’un procès juste, équitable et circonstancié n’ait été mené. On ne va pas en prison par le bon vouloir d’un illuminé, d’un groupuscule, d’un Etat de non-droit qui sème la terreur pour récolter une certaine idée du pouvoir.

Olivier Vandecasteele allonge la liste de ceux qui étaient là au mauvais moment, au mauvais endroit. Comme les milliers de prisonniers politiques à travers le monde. Comme la vingtaine d’Européens et d’Américains que l’Iran détient au nom de ce qu’on appelle pudiquement la "diplomatie des otages". Comme les 579 personnes exécutées en 2021 (chiffres Amnesty). Comme les 54 journalistes tués en 2022 (chiffres Reporters Sans Frontières). Comme les nombreux médecins assassinés alors qu’ils étaient en mission pour Médecins Sans Frontières (le dernier drame remonte à juin 2021 en Ethiopie).

Il y a urgence individuelle : Olivier Vandecasteele est brimé, laissé pour compte, oublié dans un cachot miséreux. Malgré une force mentale exceptionnelle, la volonté humaine a ses limites.

Il y a urgence collective : tous les « Olivier Vandecasteele » de la planète nous rappellent brutalement que nos libertés et nos démocraties sont sans cesse menacées, que le pouvoir de vie ou de mort d’un homme sur un autre existe toujours et que pétris dans nos certitudes et notre relatif bien-vivre, nous pouvons vite amnésier les douleurs du monde alors que d’autres souffrent comme jamais.

 

« La liberté appartient à ceux qui l’ont conquise »

André Malraux


A nous, par nos paroles et nos actes, à agir en faveur de la libération rapide d’Olivier Vandecasteele.

Le personnel du CHU de Liège et de l’Hôpital de la Citadelle.

 

#FreeOlivierVandecasteele

Dernière mise à jour : 20/01/2023
Venir au CHU Sart Tilman, c'est devenu facile !

Venir au CHU Sart Tilman, c'est devenu facile !

La mobilité est le premier maillon de l’accueil des patients... Et le parking est pour ainsi dire la partie visible de l’iceberg.