Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×
EDITORIAL - CHUchotis du jeudi n°89
Jeudi 14 avril 2022

Chers Confrères,
Chères Consœurs,

Si nous pouvons toutes et tous présenter, à différents moments de notre vie, des "petites manies", pour certains l'anxiété est forte et persistante au point d'engendrer un TOC. Ce trouble obsessionnel compulsif associe des obsessions et/ou des comportements répétés qui visent en principe à apaiser cette surcharge anxieuse. Le caractère irrépressible de ces comportements répétés entraine souvent une souffrance importante dans la vie quotidienne, pour le patient lui-même et pour son entourage qui peut se sentir bien impuissant.

En Belgique, les TOC touchent près de 3 % de la population. Ils représentent la 4e maladie psychiatrique la plus fréquente et nécessitent un traitement adapté.

Pour certains patients, la chirurgie constitue la meilleure prise en charge. Le CHU de Liège dispose sur le site du Sart Tilman d’un Centre de référence TOC (il en existe seulement cinq dans toute la Belgique), habilité à pratiquer la neuromodulation. Nous faisons le point sur les traitements proposés avec le Pr. Gabrielle Scantamburlo, cheffe du service de psychiatrie, le Pr. Didier Martin, chef du service de neurochirurgie et le Dr Anne-Laure Salado, cheffe de clinique au service de neurochirurgie.

Excellente lecture,
Geneviève CHRISTIAENS
Médecin-chef adjoint


Lire l'article du CHUchotis du Jeudi  : Une chirurgie au secours des TOC sévères