Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×

Bannière directionsGenre

Construction socioculturelle binaire (M/F) liée à des rôles socialement déterminés, impliquant des comportements, des activités et des attributs considérés comme appropriés pour les hommes et pour les femmes.


Transgenre

Le genre ressenti ne correspond pas au genre biologique (ou assigné à la naissance). Par opposition à « cisgenre », signifiant l’adéquation entre genre biologique et genre psychologique. Le terme ne dit rien de la sexualité et n’implique pas les organes génitaux, raison pour laquelle il a supplanté celui de « transexuel-le ».


Dysphorie de genre

En psychiatrie, non congruence entre genre biologique et genre psychologique. Par extension, la souffrance qui en résulte. Cette désignation est contestée notamment par les associations de militants, pour lesquels le transgenrisme n’est pas nécessairement synonyme de souffrance (refus de la psychiatrisation).


Transidentité

Plus générique, le terme renvoie à l’identité sexuée et pas seulement au genre biologique/social.


MTF / FTM

male to female / female to male


LGBTQI+

Regroupe pêle-mêle des réalités d’ordre différent, qui ont en commun de désigner des minorités : orientation sexuelle (Lesbiennes, Gays et Bisexuel-les) ; identité de genre (Trans, Queer) ; génétique (Intersexe) ; autres minorités assimilées (+).


Queer

« Bizarre » en anglais. Historiquement utilisé pour désigner les homosexuels, le terme est aujourd’hui récupéré pour englober les identités fluides associées au refus de la binarité des genres (M/F) voire à la promotion de l’indétermination (X).