Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×

Depuis des décennies, de nombreux groupes ont cherché à développer un système artificiel de support aux patients en insuffisance hépatique terminale, système qui serait idéal si il était comparable au support artificiel dont bénéficient les patients en insuffisance rénale terminale grâce à la dialyse.

Cependant ces dernières années, ce type de système artificiel a connu des déboires médicaux et financiers tels que aucun système bioartificiel n’est actuellement étudié à large échelle par des études contrôlées. Seul le système de dialyse à l’albumine, le système MARS, est disponible actuellement sur le marché, mais à un coût important (plus de 2.000 € par 6 heures de traitement) sans preuve scientifique de son efficacité.


MARS