Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×

Les principales indications de la greffe de cornée font suite à toutes les affections pouvant laisser à titre de séquelle une opacification ou une déformation cornéenne avec baisse d’acuité visuelle.

Séquelle de traumatisme perforant de la cornée :
  • accident du travail, accident domestique : loisirs, jardinage, bricolage,
  • accident de voiture (pare-brise),
  • agression (pistolets à grenailles) dramatique car le plus souvent bilatéral.
Brûlures chimiques et dégénérescences cornéennes (30 à 40% des greffes de cornée)
  • essentiellement le kératocône, affection cornéenne débutant chez l’enfant ou l’adulte jeune, entraînant un amincissement progressif de la cornée, responsable d’un astigmatisme irrégulier puis d’opacités cornéennes.
  • Kératites. kératite amibienne (port de lentilles), En particulier kératite herpétique (5% des greffes de cornée), toujours grave car récidivant ; il nécessite un traitement de couverture par antiviral. 
  • abcès de cornée bactériens,
Dystrophie bulleuse
  • Présente chez la personne âgée, dûe à une perte de cellules endothéliales cornéennes, de plus en plus fréquente (45% des greffes de cornée) du fait de l’augmentation de l’espérance de vie ; elle peut être secondaire :
  • à des chirurgies intra-oculaires itératives : glaucome, cataracte ; elle est devenue beaucoup moins fréquente après chirurgie de la cataracte avec les techniques actuelles d’extraction du cristallin par phako-émulsification avec implantation en chambre postérieure,
  • à l’altération constitutionnelle des cellules endothéliales : « cornea guttata », responsable avec l’âge d’une perte progressive des cellules endothéliales.