Complications

La chirurgie de l’obésité est une chirurgie standardisée et par conséquent les complications sont rares.

Ces dernières sont soit liées à l’anesthésie générale, soit systémiques (infection pulmonaire, thrombose veineuse profonde, embolie pulmonaire,…), soit chirurgicales (des complications plus spécifiques à chaque intervention sont reprises sur les fiches techniques).

Des complications tardives peuvent survenir (hernie interne, carences,…) et justifient le suivi à long terme qui vous sera proposé.

Bannière alcoolConsommation d’alcool

Il n’est plus à démontrer que la consommation régulière d’alcool est nocive pour la santé. La chirurgie de l’obésité augmente la vitesse et la quantité d’alcool absorbée dans le sang.

Dès lors, elle pourra entrainer rapidement des complications organiques (cirrhose, …) mais également des troubles liés à l’imprégnation (alcoolémie au volant limite avec 1 verre, …).

Après tout type de chirurgie de l’obésité, la consommation d’alcool est donc fortement déconseillée.

Bannière grossesseContraception et grossesse

Les patientes en âge de procréer devront prendre contact avec leur gynécologue en début de bilan afin de mettre en place une contraception adaptée non orale (stérilet, implant, …). La chirurgie de l’obésité, quel qu’en soit le type, peut entraîner des carences et des malabsorptions médicamenteuses. Il est donc recommandé de ne pas tomber enceinte endéans les 12 mois suivant la chirurgie.

En cas de grossesse survenant après ce laps de temps, un suivi rapproché sera nécessaire. La chirurgie de l’obésité est contre-indiquée en cas de grossesse.

Bannière vitaminesCarences vitaminiques après la chirurgie bariatrique

Après votre chirurgie bariatrique, sleeve ou bypass gastrique, vous devrez prendre durant une période minimum de 6 à 12 mois un complément vitaminique. Celui-ci vous sera prescrit à la sortie de votre hospitalisation après l’intervention chirurgicale. Le risque de carences vitaminiques est réel après ce type de chirurgie.

Nous vous demandons donc une attention toute particulière par rapport à la prise de ce traitement. Afin de contrôler les taux de vitamines, vous devrez réaliser des prises de sang régulièrement. En moyenne 2 prises de sang par an les deux premières années après la chirurgie, ensuite une fois par an. La poursuite du complément vitaminique dépendra des résultats de ces différentes prises de sang.