Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×

Si presque toutes les maladies génétiques sont des maladies rares, toutes les maladies rares ne sont pas génétiques. Environ 80 % des maladies rares ont une origine génétique et 90 % des maladies génétiques sont rares.

Qu’est-ce qu’une maladie génétique ?


Les maladies génétiques sont des pathologies dues à des anomalies des gènes ou des chromosomes. Certaines anomalies génétiques peuvent être transmises à la descendance ; ces maladies génétiques sont alors des maladies familiales. Ce sont des maladies rares qui peuvent se manifester à la naissance (ou même in utero), ou parfois plus tardivement au cours de la vie. On estime qu’il existe 8 000 à 10 000 maladies génétiques.

Chez l'Homme, on estime qu'il y a entre 20 000 et 30 000 gènes. Lorsque, du fait du hasard, une anomalie génétique apparait dans l'un de ces gènes, sa protéine sera modifiée ou ne sera pas fabriquée. Elle est pourtant indispensable au fonctionnement de notre organisme.

Environ 1 million de personnes sont atteintes en Belgique par une des 8 000 à 10 000 maladies génétiques

 

Quelle est la différence entre l’ADN, les gènes et les chromosomes ?


Le corps humain comprend 70 000 milliards de cellules. Les cellules sont l’unité de base des êtres vivants. Elles ont des fonctions et des formes différentes. Il existe également les gamètes (spermatozoïdes chez les hommes et ovules chez les femmes)  qui sont les cellules responsables de la reproduction sexuelle. 

Le centre de contrôle de la cellule c’est le noyau. Chaque noyau de nos cellules contient le patrimoine génétique de chaque être humain formé par 23 paires de chromosomes (soit 46 chromosomes par personne). Vingt-deux de ces paires, les autosomes, sont communes aux deux sexes. Les deux chromosomes restants sont les chromosomes sexuels (XX pour les femmes et XY pour les hommes).

46,XX (G-banding)

46,XY (G-banding)

 

Au moment de la fécondation, le futur enfant reçoit la moitié du patrimoine génétique du père (23 chromosomes) et la moitié du patrimoine génétique de la mère (23 chromosomes). C’est le hasard qui détermine ce mélange de chromosomes.

Les 46 chromosomes sont formés par un filament : l’ADN (acide désoxyribunocléique). Ce filament ressemble à un escalier en colimaçon qu’on appelle la double hélice.  Cette échelle est composée d’un enchaînement d’éléments emboîtés les uns dans les autres qu’on appelle nucléotides. On possède quatre types de nucléotides : adénine (A), cytosine (C), guanine (G) et thymine (T). La combinaison de ces quatre lettres sur 3 milliards de caractères constitue le génome, l’encyclopédie où sont archivées toutes les informations nécessaires au fonctionnement d’un individu.

Chromosom fr

Un gène c’est un fragment d’ADN ayant une fonction bien précise. C’est la recette permettant la production d’une protéine particulière qui va être responsable d’une fonction de notre organisme. L’être humain possède environ 20 000 gènes.

Aucun de nous ne possède exactement le même ADN. Chaque individu présente donc des variations dans son ADN. Ces variations font que nous sommes différents. Cependant lorsqu’une de ces variations génétiques entraîne un changement au niveau d’une protéine qui altère sa fonction et peut avoir pour conséquence une maladie, on parle de mutation pathogène.

 

Comment a-t-on une maladie génétique ?


Quand une maladie génétique résulte d’une anomalie d’un seul gène, elle est dite monofactorielle, ou monogénique. Dans une même famille, le mode de transmission d'une maladie génétique monofactorielle, ou monogénique, suit les lois de Mendel, ce qui explique l'usage du terme "maladie mendélienne". On définit pour les maladies mendéliennes 4 modes de transmission : autosomique ou lié à l'X, selon que le gène impliqué est localisé sur un chromosome autosome ou sur le chromosome X ; dominant ou récessif, selon que la maladie est dominante (une mutation sur une copie du gène est suffisante pour causer la maladie)  ou récessive (une mutation sur chacune des deux copies du gène est nécessaire pour causer la maladie).

             1. Qu’est-ce que l’hérédité autosomique dominante?

Certaines maladies se transmettent dans une famille selon le mode autosomique dominant. Ceci signifie qu'une personne hérite d'une copie normale d'un gène et d'une copie anormale du même gène. Cependant, le gène anormal est dominant par rapport au gène normal, autrement dit c'est lui qui s'exprime. Ceci explique que cette personne sera affectée par une maladie génétique. Les caractéristiques particulières à cette maladie génétique dépendent des instructions que le gène anormal donnera à l'organisme.

Certaines maladies dominantes surviennent dès la naissance. D'autres se déclarent seulement à l'âge adulte. Elles son dites "tardives". Des exemples de maladies dominantes sont la polykystose rénale et la maladie de Huntington.

transmissions AD

 

             2. Qu’est-ce que l’hérédité autosomique récessive?

Certaines maladies se transmettent dans une famille selon le mode autosomique récessif. Ceci signifie qu'une personne doit hériter de deux copies défectueuses du même gène (une copie de chacun de ses parents), pour développer la maladie génétique. Si la personne hérite d'une seule copie défectueuse et que l'autre est normale, alors, dans la plupart des cas, cet individu sera porteur sain de la modification (mutation) du gène, car la copie normale du gène compense le défaut de la copie anormale. Etre porteur sain signifie que vous ne développez pas la maladie, mais que vous portez une copie anormale du gène dans la paire de gènes correspondante.

Des exemples de maladies autosomiques récessives sont la mucoviscidose ou la drépanocytose.

transmission AR

 

           3. Qu’est-ce que l’hérédité liée à l’X?

Le chromosome X contient plusieurs gènes importants pour la croissance et pour le développement. Le chromosome Y est beaucoup plus petit et contient peu de gènes. Les femmes ont deux chromosomes X (XX) et si l'un des gènes situés sur l'un des chromosomes X est modifié (muté), le gène normal dans l'autre chromosome X peut compenser son défaut. Dans ce cas, la femme est une porteuse saine de la maladie liée à l'X. Etre porteuse signifie qu'on ne développe pas la maladie, mais que l'on porte une copie défectueuse du gène. Rarement, dans certaines de ces maladies liées à l’X, les femmes peuvent également présenter des signes de la maladie.

Chez les hommes, si un gène de leur seul chromosome X est anormal, la maladie s'exprime.

Des exemples de maladies liées à l'X sont l'hémophilie, la dystrophie musculaire de Duchenne et le syndrome de l'X fragile. Ces maladies touchent donc souvent des sujets de sexe masculin.

Recessif X P Sain M Porteuse

 

 Suis-je atteint d’une maladie génétique ?


Grâce aux progrès de la génétique, il est possible de détecter une anomalie génétique pour un grand nombre de ces maladies, de connaitre le mode de transmission d’une maladie génétique et d’évaluer le risque de survenue de cette maladie parmi les membres d’une famille. Ces démarches sont effectuées au cours d’une consultation de conseil génétique dans un centre de génétique.

Les maladies génétiques 2