Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×

La puberté résulte de l’activation d’une machinerie neuroendocrinienne complexe. Les pathologies de la puberté comprennent la survenue trop précoce autant que l’absence de puberté. Ces problèmes sont parfois le premier signe d’une pathologie plus complexe et doivent faire l’objet d’un diagnostic et d’une prise en charge spécifiques. Des traitements sont disponibles pour interrompre temporairement une puberté trop précoce ou induire une puberté qui ne se produit pas spontanément.

Description de la consultation

Les patientes présentant une pathologie de la puberté sont vues en consultation conjointe par la pédiatre endocrinologue et la gynécologue. Le bilan clinique peut être réalisé dans la même journée à l’hôpital de jour.

Pathologies concernées

  • Pubertés précoces centrales idiopathiques, pubertés précoces centrales familiales
  • Pubertés précoces centrales organiques, pubertés précoces périphériques
  • Hypogonadismes hypogonadotropes, hypogonadismes hypergonadotropes

Médecins impliqués

Pédiatrie (endocrinologie pédiatrique) : Prof Anne-Simone Parent, Prof Marie-Christine Lebrethon, Dr Julie Fudvoye

Gynécologie-obstétrique : Dr Christine Van Linthout

Génétique : Dr Julie Harvengt, Dr Adeline Jacquinet

Personnel paramédical impliqué

Psychologie clinique et action sociale