Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×
En un siècle, les énormes progrès réalisés par la médecine ainsi que les améliorations de l’hygiène de vie et du confort matériel ont permis d’augmenter très significativement notre espérance de vie. Au début du XXème siècle, celle – ci était de 45 ans pour les femmes et les hommes alors qu’elle  est passée à 83 ans pour les femmes contre 75 ans pour les hommes. A la fin du XXIème siècle, les experts estiment que 10% des personnes nées en 2000 ont de grandes chances de devenir des centenaires.

Si tout un chacun ne peut que se réjouir de ces constats, encore faudrait – il s’assurer que cette dernière phase de la vie qu’est le vieillissement se passera dans les meilleures conditions possibles. En d’autres termes, l’Homme devra relever un énorme défi qui consistera à vivre de plus en plus vieux tout en retardant le plus longtemps possible l’apparition des maladies cardiovasculaires ou dégénératives inexorablement associées au phénomène naturel du vieillissement. Plusieurs études ont démontré qu'une augmentation du stress oxydant est étroitement impliquée dans le développement de ces pathologies.

vin

D'une manière générale, le stress oxydant se définit comme étant un déséquilibre entre les oxydants (exemple les fameux radicaux libres) et les antioxydants en faveur des premiers, ce qui conduit à une rupture de la signalisation rédox et à des dommages oxydatifs cellulaires (au niveau des lipides, des protéines ou de l'ADN) qui sont impliqués dans le développement des maladies cardiovasculaires et des cancers.  Un mode de vie incluant le tabagisme, la sédentarité, des expositions prolongées au soleil ou encore la prise de médicaments contribue a augmenter de façon excessive les oxydants dans notre organisme. Pour contrecarrer leurs effets négatifs, il est donc nécessaire de disposer de défenses antioxydantes performantes. Celles - ci sont composées d'un ensemble complexe d'enzymes mais aussi de molécules de petite taille qui se retrouvent dans notre alimentation (vitamines C et E, caroténoïdes, polyphénols, ...).

Dans ce contexte, il apparaît de plus en plus que notre façon de s’alimenter joue un rôle fondamental dans le maintien d’une bonne santé. Qui ne connaît pas les effets bénéfiques du fameux régime crétois et, par extension, du régime méditerranéen ? Les chercheurs ont pu montrer que l'adhérence à ce type de régimes diminue en moyenne la mortalité de toutes causes de 9% (6% pour les cancers et 9% pour les maladies cardiovasculaires). Outre un apport faible en viande mais riche en poisson, le régime crétois se caractérise surtout par un apport important en polyphénols via une consommation importante en fruits et légumes et en huile d'olive ou encore  un apport modéré en vin rouge. Encore méconnus du grand public il y a quelques années, les polyphénols aux propriétés antioxydantes (via des effets hormétiques) sont devenus incontournables en matière de santé humaine au vu des leurs activités cardio - et neuro - protectrices importantes  (Pincemail J. Stress oxydant et antioxydants. Revue critique des processus d'action des antioxydants. ISBN 978-2-87461-108-7. Testez Editions, collection NutriDoc, 2014).  

La plate-forme Nutrition Antioxydante et Santé (NAS) du CHU de Liège, Belgique a été mise en place afin de répondre aux besoins des industriels de l'agro-alimentaire qui souhaitent promouvoir la valorisation de leurs produits quant à leurs propriétés antioxydantes. La plate-forme s'adresse également aux fabricants de compléments alimentaires antioxydants mais aussi à l'industrie pharmacologique.

En matière de nutrition, l’Agence Européenne pour la Sécurité des Aliments (EFSA) exige maintenant que les allégations nutritionnelles et/ou de santé des compléments alimentaires d’origine industrielle ou naturelle soient désormais démontrées par des études cliniques sérieuses. L’ensemble de l'expertise de la plate-forme NAS développée au sein du CHU de Liège représente un atout essentiel pour répondre aux demandes émanant des industriels.