Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×

Le Service dispose de plusieurs dynamomètres isocinétiques. Ces machines autorisent soit la réalisation de tests, soit une rééducation spécifique. Le test isocinétique représente un bilan de force musculaire maximale sur des groupes essentiels tels le quadriceps, les ischio-jambiers, les rotateurs d’épaule, etc.

L’interprétation des mesures de force permet de définir si le profil est normal ou perturbé, à partir de la comparaison bilatérale et de l’équilibre agonistes-antagonistes en particulier.

Les tests isocinétiques guident donc la rééducation et ils constituent un des critères de retour sur le terrain après une lésion. L’intérêt préventif a également été démontré, en particulier pour les déchirures des ischio-jambiers chez le joueur de football.

Lors des tests réalisés en début de saison, nous pouvons identifier les joueurs chez qui le risque de blessure est majoré. Un programme de remédiation peut alors être mis en place, avant la survenue de la blessure.

L’outil isocinétique s’utilise également en rééducation, en complément des autres techniques rééducatives:

• soit dans un but de renforcement musculaire, pour corriger les anomalies révélées par le test;
• soit dans le cadre de programmes excentriques sous-maximaux, favorisant la cicatrisation musculaire après déchirure ainsi que dans le traitement de tendinopathies.

sports2-7

Kinésithérapeute référent :

Prof Jean-Louis CROISIER
Cliquez ici pour afficher l'email