Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×

1 - Je bénéficie d’une hypnosédation ce jour. Comment cela se déroule-t-il ?

Comme pour toute anesthésie, une consultation préalable chez l’anesthésiste est nécessaire. Elle a notamment pour but de déterminer le type d’anesthésie le plus adapté à votre état de santé et à l’intervention. Les informations spécifiques sur cette technique vous sont données soit au moment de la consultation, soit par communication téléphonique.

Au cours de la consultation, diverses consignes vous sont données, tout comme pour une anesthésie générale.  Il peut s’agir de médicaments à interrompre, de la durée du jeûne, de l’arrêt du tabagisme…  

 

  • Entre la consultation préanesthésie et l’intervention, il est également très important de nous signaler tout problème de santé (rhume, toux grasse, fièvre, altération de votre état général, …), de même que toute modification dans la prise de vos médicaments.

 

Si cela se présente, veuillez contacter le service de préhospitalisation :

                                      Ouvert du lundi au vendredi de 8h15 à 16h45

  

 

  • A votre arrivée à l’hôpital, vous êtes accueilli(e) par le personnel infirmier de la salle d’hospitalisation qui vous installe dans une chambre et vous prépare pour l’intervention.  Le maquillage est à éviter, de même que le vernis à ongles et les faux ongles. Vous laissez à la maison vos bijoux, y compris vos piercings. Les lunettes, les lentilles de contact ainsi que les prothèses dentaires sont ôtées avant de quitter la chambre pour la salle d’intervention.

 

  • Vous êtes ensuite conduit(e) au bloc opératoire ou en salle d’examen.

 

  • L’équipe soignante contrôle votre identité, le respect du jeûne, l’intervention prévue et le site opératoire. Il est normal que différentes personnes vous posent plusieurs fois les mêmes questions. Soyez rassuré(e), ceci fait partie des procédures de sécurité.

 

  • Vous entrez en salle d’intervention, un cathéter est mis en place dans une veine. Une  perfusion est connectée sur le cathéter pour assurer votre hydratation.  Le matériel de surveillance est installé : tension artérielle, rythme cardiaque, mesure de l’oxygène dans le sang, …

 

  • Lorsque vous êtes confortablement installé(e) pour l’intervention, l’anesthésiste discute avec vous de manière à établir la meilleure façon de vous aider à accéder l’état d’hypnose.

 

  • L’anesthésiste vous parle régulièrement pour vous permettre de modifier votre état de conscience, d’entrer et de rester en état hypnose.

 

  • Si cela s’avère nécessaire, l’anesthésiste injecte, par le cathéter placé au préalable, des médicaments contre la douleur et/ou l’anxiété (sédation). L’opérateur réalise l’anesthésie locale de l’endroit opéré (si le geste en nécessite une).

 

  • L’anesthésiste vous accompagne pendant toute votre intervention afin de s’assurer de votre confort. Il (Elle) vous aide à maintenir votre état d’hypnose. Il(Elle)  vous observe étroitement, ainsi que les paramètres relevés par le matériel de surveillance. 

 

  • Les antidouleurs sont déjà administrés avant/pendant l’intervention afin d’assurer votre confort dès la fin de l’hypnosédation.

 

  • Lorsque l’intervention est terminée, l’anesthésiste vous invite à reprendre contact avec la réalité et à sortir de l’état d’hypnose. Vous retrouvez rapidement toutes vos sensations normales et habituelles.

 

  • Ensuite, vous retournez directement dans votre chambre ou vous passez d’abord en salle de réveil  si l’anesthésiste le juge nécessaire.

 

  • De retour dans le service d’hospitalisation, le personnel soignant continue à prendre soin de vous selon les consignes médicales.

 

  • Selon votre intervention, vous êtes autorisé(e) à boire et à manger plus ou moins rapidement.

Pendant toute la durée de votre séjour, pensez à signaler au personnel infirmier , aux médecins ou aux autres membres du personnel soignant,  tout problème que vous rencontrez. Une bonne prise en charge dans la période périopératoire (avant, pendant et après l’opération) est souvent la garantie d’une convalescence mieux vécue.

2 - Qui pratique l’hypnose ?

C’est toujours un(e) anesthésiste qui s’occupe des hypnosédations.  Il/elle a suivi une formation particulière pendant laquelle il/elle a appris à maîtriser la technique et à l’utiliser.

De plus, il/elle est à même de pouvoir évaluer votre confort, d’injecter au besoin des médicaments en intraveineux, de surveiller vos fonctions vitales (respiration, rythme cardiaque, pression artérielle, …) et de veiller ainsi à votre sécurité en cours d’intervention.  Par ailleurs, il/elle peut réaliser une anesthésie générale si cela s’avère nécessaire.

3 - Est-ce que je risque de ne pas entrer en état d’hypnose ?

L’état d’hypnose est accessible à tout le monde, car c’est un état naturel. La majorité des patient(e)s qui choisissent cette technique, y parvient. La sédation peut également faciliter cet état.

Malgré cela, il arrive qu’une anesthésie générale  s’avère nécessaire, notamment quand les conditions chirurgicales ne permettent plus de travailler sous hypnosédation (inconfort pour le(la) patient(e), pour le chirurgien).

4 - Est-ce que je risque de me réveiller pendant l’intervention ?

Non, car vous n’êtes pas « endormi » ! Mais en cours de chirurgie, la profondeur de l’état d’hypnose peut fluctuer. L’anesthésiste s’assure de l’essentiel: c’est que vous restiez confortable.

5 - Ressentirai-je des douleurs ?

L’hypnose permet de diminuer le stress et la douleur.  De plus, l’anesthésie locale, quand elle est réalisée, rend la région opérée insensible. Si un inconfort survient pendant l’intervention, vous le signalez via un “code inconfort” établi au préalable entre vous et l’anesthésiste.  Ce(tte) dernier(e) règle le problème: complément d’anesthésique local,  approfondissement de l’état d’hypnose et/ou administration de sédatifs / antidouleurs par la veine.  Pendant ce temps, vous restez en état d’hypnose, ce qui vous permet de vivre cette sensation d’inconfort avec calme et détachement.

6 - Combien de temps dure l’hypnosédation ?

L’induction, c’est-à-dire la période nécessaire pour entrer en état d’hypnose, dure quelques minutes.

La durée de l’anesthésie sous hypnose est fonction de l’intervention et est la même que sous anesthésie générale.

La sortie de l’état d’hypnose est immédiate.