1. Que sont les thérapies ciblées ?

Les thérapies ciblées, désignées généralement par les termes anglais "targeted therapies", représentent une nouvelle forme de traitement du cancer qui exploite les différences biologiques existant entre les cellules cancéreuses et les cellules saines de l'organisme. Les thérapies ciblées visent les gènes ou les protéines fautifs qui contribuent à la croissance et au développement du cancer.

Les médicaments de thérapie ciblée ne fonctionnent pas de la même manière que les médicaments de chimiothérapie « classique ». La plupart sont capables de s'attaquer aux cellules cancéreuses tout en causant peu de dommages aux cellules saines de l'organisme. Ces médicaments présentent des effets secondaires qui sont souvent moins sévères que ceux causés par les médicaments de chimiothérapie.

Pour pouvoir comprendre les traitements anticancéreux ciblés, il est nécessaire d'expliquer le fonctionnement d'une cellule cancéreuse. Chaque tissu et chaque organe du corps est composé de cellules. Ces cellules reçoivent en permanence des messages ou des signaux pour grandir, se diviser ou mourir. La transmission de ces signaux à l'intérieur des cellules fait intervenir différents gènes et protéines. Dans les cellules normales et saines, chaque transfert de signal est contrôlé scrupuleusement. Les cellules saines peuvent ainsi se renouveler et les vieilles cellules meurent régulièrement.

Le cancer apparaît lorsque des fautes interviennent dans le contrôle des mécanismes de division et de destruction des cellules. Ceci survient généralement à la suite de modifications dans les gènes (mutations) qui auront pour conséquence de modifier les signaux reçus par les cellules. Il peut par exemple se produire une mutation qui force les cellules à se diviser indéfiniment ou qui les empêche de mourir. C'est suite à ces mutations que va apparaître une tumeur cancéreuse.

Les thérapies ciblées tentent de corriger ou de modifier ces messages ou signaux erronés dans les cellules cancéreuses afin de freiner ou d'arrêter la croissance incontrôlée de la tumeur.

Bien que les médicaments de thérapie ciblée soient techniquement des molécules chimiques, et que la chimiothérapie soit définie comme étant l'usage de molécules chimiques pour traiter le cancer, les médicaments de thérapie ciblée font l'objet d'une classification à part entière. Cela est dû au fait que leur mode d'action est différent de celui des médicaments de chimiothérapie « classique ».

Le recours aux thérapies ciblées dans la lutte contre le cancer est en forte croissance. Elles représentent un axe majeur de la recherche sur le cancer. Beaucoup de futurs progrès dans le traitement du cancer vont probablement venir de ce domaine.

2. Objectifs

En fonction de l'étendue du cancer et de son type, les thérapies ciblées peuvent être employées pour :

  • Guérir le cancer.
  • Ralentir la croissance du cancer.
  • Détruire les cellules cancéreuses qui se seraient répandues dans d'autres parties du corps.
  • Soulager les symptômes causés par le cancer.

3. Types de thérapies ciblées

On peut classer les médicaments de thérapie ciblée en fonction de leur composition. Suivant cette classification on dénombre deux types de thérapies ciblées :

  • Les anticorps monoclonaux : Les anticorps monoclonaux sont de grandes molécules produites en laboratoire. Leur mode d'action est similaire aux anticorps naturels produits par le système immunitaire. Ils reconnaissent et se lient spécifiquement à certaines protéines présentes à l'extérieur ou à la surface des cellules cancéreuses et qui les incitent à se diviser de façon incontrôlée ou à survivre. En agissant de la sorte, ils tendent à neutraliser ces protéines et par conséquent à stopper la croissance maligne. Les anticorps monoclonaux peuvent également être combinés à un médicament de chimiothérapie, à une toxine ou à une substance radioactive dans le but de les délivrer spécifiquement aux cellules cancéreuses. Les anticorps monoclonaux sont administrés par voie intraveineuse. Leur nom se termine par le suffixe -ab (ex. : rituximab).
  • Les petites molécules : Les petites molécules ont une taille inférieure à celle des anticorps monoclonaux. Elles sont capables de pénétrer à l'intérieur des cellules cancéreuses et d'y neutraliser des cibles responsables de la croissance maligne. Les petites molécules sont le plus souvent administrées par voie orale. Leur nom se termine par le suffixe -ib (ex. : imatinib).

Les médicaments de thérapie ciblée peuvent également être classés en fonction de leur mode de fonctionnement, ou de ce qu'ils ciblent au sein des cellules. Suivant cette classification on peut grouper les médicaments ciblés comme suit :

Les inhibiteurs d'enzyme

Les enzymes sont des protéines qui accélèrent les processus biologiques. Elles aident à contrôler presque tout ce que font nos cellules. Les inhibiteurs d'enzyme bloquent (on dit également qu'ils inhibent) l'action de certaines enzymes responsables de la division des cellules cancéreuses. Ce blocage vise à empêcher le cancer de grandir et de s'étendre. Parmi les inhibiteurs d'enzyme on peut citer les inhibiteurs de la tyrosine kinase, une enzyme jouant un rôle important dans la croissance et la division des cellules. Les inhibiteurs de la tyrosine kinase bloquent des tyrosines kinases spécifiques qui indiquent aux cellules cancéreuses de se développer. L'erlotinib (Tarceva), l'imatinib (Gleevec) et le gefitinib (Iressa) sont tous trois des inhibiteurs de la tyrosine kinase.

Les inducteurs de l'apoptose

Le processus naturel suivi par les cellules lorsqu'elles meurent est appelé « apoptose ». Il arrive que dans les cellules cancéreuses les signaux qui indiquent à quel moment les cellules doivent entrer en apoptose ne fonctionnent plus correctement. Les inducteurs de l'apoptose visent à corriger ces signaux. Ils interfèrent avec certaines protéines ou certaines enzymes impliquées dans la survie des cellules cancéreuses, et visent ainsi à entraîner la mort de ces cellules. De par leur mode d'action, ces médicaments rendent également les cellules cancéreuses plus vulnérables aux effets de la chimiothérapie « classique ».

Les inhibiteurs de l'angiogenèse

L'angiogenèse consiste en la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Dans la plupart des cas, il s'agit d'un processus physiologique tout à fait normal. Par exemple, en cas de blessure, la formation de nouveaux vaisseaux sanguins aide le corps à cicatriser et à réparer les dommages subis. Chez un patient cancéreux, la tumeur stimule la formation de nouveaux vaisseaux sanguins pour s'assurer les éléments nutritifs nécessaires afin de pouvoir grandir et se disperser. Les inhibiteurs de l'angiogenèse ciblent et empêchent la formation de ces nouveaux vaisseaux sanguins tumoraux.

4. Associations de traitements

Dans certains cas, les traitements ciblés sont employés seuls. Mais le plus souvent, les traitements ciblés sont employés en combinaison avec d'autres types de traitement tels que la chimiothérapie , la chirurgie , et/ou la radiothérapie.