1. Qu'est-ce que la greffe de cellules souches ?

Greffe de cellules souches hématopoïétiquesToutes les cellules sanguines proviennent d'un type particulier de cellules appelées cellules souches hématopoïétiques. Ces dernières sont majoritairement présentes dans la moelle osseuse (tissu spongieux présent au centre de certains os), dans laquelle elles se multiplient pour fournir en permanence de nouvelles cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes) qui quittent régulièrement la moelle osseuse pour rejoindre la circulation sanguine.

La greffe de cellules souches hématopoïétiques est un traitement qui peut être proposé à des patients souffrant de certains cancers ou autres maladies hématologiques. Elle consiste à greffer des cellules souches hématopoïétiques saines à des patients dont la moelle osseuse a été détruite ou endommagée, ou lorsque celle-ci ne fonctionne plus correctement.

La greffe de cellules souches hématopoïétiques représente aujourd'hui une modalité thérapeutique importante pour le traitement des leucémies, des lymphomes, des myélomes et d'autres maladies hématologiques graves. Elle est utilisée avec succès depuis 1968.

2. Objectifs

  • Les cellules souches peuvent être injectées au patient après une chimiothérapie à haute dose et/ou une irradiation corporelle totale destinées à tuer les cellules cancéreuses. Dans ce cas, elles sont employées afin de régénérer la moelle osseuse qui a été détruite par ce traitement agressif. La chimiothérapie et la radiothérapie sont en effet plus efficaces pour éliminer les cellules cancéreuses lorsqu'elles sont administrées à hautes doses plutôt qu'à des doses standards. Cependant, à hautes doses elles peuvent avoir un effet dévastateur sur la moelle osseuse qui, en conséquence, ne peut plus produire les cellules sanguines dont tout être humain a besoin pour vivre.

3. Sources de cellules souches hématopoïétiques

Les cellules souches peuvent être collectées à partir du sang périphérique, de la moelle osseuse ou du sang présent dans le cordon ombilical conservé après la naissance d'un nouveau-né.

La moelle osseuse

Historiquement, la moelle osseuse fut la première source de cellules souches employée pour la greffe de cellules souches hématopoïétiques. La moelle osseuse est le tissu spongieux présent au centre de certains os. Son rôle consiste à produire les globules rouges, les globules blancs (cellules qui combattent les infections) et les plaquettes.

Les os du pelvis (hanche) sont ceux qui contiennent le plus de moelle et qui comportent le plus grand nombre de cellules souches. Pour cette raison, la greffe de moelle est le plus souvent réalisée à partir de cellules souches provenant de l'os du pelvis.

Une fois la moelle prélevée, elle est filtrée pour éliminer les fragments d'os et les particules graisseuses. Dans la plupart des cas, la moelle osseuse est ensuite administrée au receveur dans les quelques heures suivant le prélèvement. Elle est alors injectée comme pour une transfusion sanguine. Si la moelle est prélevée en prévision d'une greffe autologue, on peut la congeler et la conserver pour un usage ultérieur.

Le sang périphérique

En temps normal, les cellules souches ne sont pas présentes dans le sang. Cependant en administrant au donneur certains médicaments qui stimulent la moelle osseuse, notamment des « facteurs de croissance », on force les cellules souches à quitter la moelle osseuse et à se diriger dans le sang.

Pour une greffe de cellules souches du sang périphérique, les cellules souches sont récupérées dans le sang du donneur. Le sang du donneur passe au travers d'une machine qui ne garde que les cellules souches et réinjecte le reste du sang dans la circulation sanguine du donneur. Les cellules souches ainsi récupérées sont filtrées en vue de leur administration au receveur par perfusion. Si les cellules souches sont prélevées en prévision d'une greffe autologue, on peut les congeler et les conserver pour un usage ultérieur.

Le sang de cordon ombilical

Il n'est pas toujours possible de trouver un donneur compatible pour toutes les personnes qui nécessitent une greffe de cellules souches. Une alternative consiste à utiliser le sang de cordon ombilical comme source de cellules souches. Une certaine quantité de cellules souches est en effet présente dans le sang d'un nouveau-né. Après la naissance, le sang présent dans le placenta et le cordon ombilical peut être récupéré et conservé.

Une fois prélevées, les cellules souches de sang de cordon ombilical sont testées, analysées, comptées et congelées jusqu'à ce qu'on y ait recours pour procéder à une greffe. Dans certains cas, des cellules souches provenant du sang de 2 cordons ombilicaux peuvent être employées pour procéder à une même greffe, cette approche appelée « double greffe » permet de greffer un nombre suffisant de cellules souches lorsque la quantité de cellules provenant du sang d'un seul cordon ombilical n'est pas suffisante pour procéder à la greffe.

4. Types de greffes

En fonction du donneur de cellules souches, on distingue 3 types de greffe de cellules souches hématopoïétiques :

La greffe autologue

Pour ce type de greffe, les cellules proviennent du patient lui-même.

La greffe allogénique

Pour ce type de greffe, les cellules proviennent :

  • soit d'un parent parfaitement compatible (généralement un frère ou une sœur).
  • soit d'un parent partiellement compatible. Ce type de greffe étant plus rare.
  • soit d'un donneur non apparenté compatible. Les donneurs non apparentés sont inscrits et peuvent être trouvés dans différents registres internationaux interconnectés.

La greffe syngénique

Pour ce type de greffe, les cellules proviennent d'un donneur identique (un jumeau, un triplé, ...).

5. Associations de traitements

Typiquement, lors d'une greffe de cellules souches, de très hautes doses de  chimiothérapie   souvent combinées à de la radiothérapie sont employées dans le but d'éliminer les cellules cancéreuses avant la greffe. Ce traitement détruit également les cellules saines qui sont présentes dans la moelle osseuse du patient. Après ce traitement, les cellules souches sont greffées afin de remplacer les cellules détruites.