1. Qu'est-ce que la chimiothérapie ?

ChimiothérapieLe corps humain est composé de milliards de cellules. Le cancer apparaît lorsqu'une cellule saine normale se transforme en cellule cancéreuse. Cette cellule cancéreuse se développe et se divise alors de manière incontrôlée. Cela entraîne l'apparition d'autres cellules cancéreuses qui elles-mêmes se divisent de manière incontrôlée, et ainsi de suite jusqu'à entraîner la formation d'une masse appelée "tumeur".

La chimiothérapie consiste à utiliser des médicaments pour traiter le cancer. Ce type de traitement est communément appelé « chimio ». Contrairement à la chirurgie et à la radiothérapie qui n'ont qu'une action locale (la chirurgie vise en effet à retirer la tumeur et la radiothérapie vise à détruire et/ou endommager les cellules de la tumeur), la chimiothérapie peut agir dans tout le corps (on dit qu'elle a une action systémique). De ce fait, la chimiothérapie permet d'atteindre et d'agir sur les cellules cancéreuses qui ont quitté la tumeur initiale et se sont répandues dans le corps (cellules métastatiques).

Les médicaments de chimiothérapie agissent sur les cellules en cours de division. Ils affectent donc les cellules cancéreuses (qui dans la plupart des cas se divisent souvent) mais également les cellules saines normales pour lesquelles ils sont peu ou prou toxiques en fonction de leur taux de division. Par conséquent, les tumeurs peu actives seront peu touchées. A l'inverse, les tissus sains très actifs (cellules sanguines, muqueuses, peau) seront atteints facilement, et devront donc se régénérer. En général, les cellules saines normales récupèrent plus vite que les cellules cancéreuses.

Il existe plus d'une centaine de médicaments de chimiothérapie. Ces médicaments peuvent être employés seuls, mais dans la plupart des cas plusieurs médicaments sont employés en combinaisons (on parle alors de polychimiothérapie). La combinaison de médicaments ayant des actions différentes permet de détruire un plus grand nombre de cellules cancéreuses tout en réduisant le risque que le cancer devienne résistant à l'un ou l'autre des médicaments utilisés.

2. Administration

La plupart des médicaments de chimiothérapie sont donnés comme suit :

  • Le plus souvent, les médicaments de chimiothérapie sont injectés par voie intraveineuse au moyen d'un cathéter (petit tube en plastic raccordé à une veine).
  • Parfois la chimiothérapie est donnée sous la forme de pillules ou de liquides à ingérer.
  • Dans certains cas, les médicaments de chimiothérapie peuvent être administrés par voie intrarachidienne, par voie intrapéritonéale, ou encore sous la forme d'une crème qui est frottée sur la peau.

La chimiothérapie est généralement administrée par cycle. Entre chaque cycle, une période de repos permet au corps de reformer de nouvelles cellules saines et de reprendre des forces.

En général, les cellules saines normales récupèrent plus vite que les cellules cancéreuses. Le rythme des cures dépend de ce temps de récupération, et/ou de la rapidité avec laquelle les cellules cancéreuses se multiplient.

3. Objectifs

En fonction du type de cancer, de son étendue, et de l'étape de la prise en charge thérapeutique à laquelle le patient se trouve, la chimiothérapie peut être employée pour :

  • Guérir le patient du cancer.
  • Empêcher le cancer de se répandre.
  • Ralentir la progression du cancer.
  • Détruire les éventuelles cellules cancéreuses qui se seraient répandues dans d'autres parties du corps.
  • Soulager les symptômes, tels que la douleur et les obstructions, causées par le cancer.

4. Associations de traitements

Dans certains cas, la chimiothérapie est le seul traitement qui est employé. Le plus souvent, elle fait partie d'un plan de traitement qui peut notamment inclure de la  chirurgie et de la radiothérapie :

  • La chimiothérapie peut être employée pour réduire la taille d'une tumeur avant la  chirurgie ou la radiothérapie. On parle dans ce cas de chimiothérapie « néoadjuvante ».
  • La chimiothérapie peut être employée après la  chirurgie dans le but de détruire les éventuelles cellules cancéreuses résiduelles. On parle dans ce cas de chimiothérapie « adjuvante ».
  • La chimiothérapie peut être appliquée en même temps que d'autres formes de traitement. L'action respective de chacun des traitements est ainsi renforcée. On parle dans ce cas de chimiothérapie « concomitante ».