Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×

EDITORIAL - CHUchotis du jeudi n°16
Jeudi 6 octobre 2016

photo CHUchotis Pr Pierre Gillet web

Chère Consœur,
Cher Confrère,

Les écrans font partie intégrante de notre vie, tant professionnelle que privée. Support des communications avec nos confrères et nos patients, média privilégié et socialement encouragé, le web et les réseaux incarnent pour chacun.e de nous une ressource inépuisable d’informations. 

Parfois, nous « consommons » des écrans sans même en avoir conscience. Il arrive que le rapport aux écrans déstructure, désocialise, amène une souffrance significative au point d’impacter la qualité de vie personnelle et relationnelle. Les jeunes sont particulièrement concernés : 90% d’entre eux sont inscrits sur les réseaux sociaux,80% des jeunes de 17 ans se sont adonnés à un jeu vidéo la semaine passée, au moins une fois,23% reconnaissent des problèmes avec les parents, 26% à l’école, 4% avec l’argent. Pour 5% (voire jusqu’à 14% selon les études), cette cyberdépendance représente un réel danger.

Le CHUchotis du jeudi donne la parole au Pr. Alain MALCHAIR, chef du service de psychiatrie infanto-juvénile. Il vient de contribuer avec le CHU de Liège à la réalisation d’une brochure relative au bon usage des écrans, invitant les parents et les jeunes à interroger leurs pratiques. Il fait ici le point sur les dérives d’une utilisation parfois banalisée des écrans et vous livre quelques pistes pour mieux comprendre et accompagner les jeunes et les familles en souffrance. Nous consacrerons un prochain CHUchotis du jeudi aux effets sur le corps de l’utilisation abusive et prolongée des smartphones, notamment en termes de posture.

 

Excellente lecture,

Pierre Gillet
Directeur médical