Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×

EDITORIAL - CHUchotis du jeudi n°17
Jeudi 10 novembre 2016

photo CHUchotis Pr Pierre Gillet web

Chère Consœur,
Cher Confrère,

La Fédération européenne de Parodontologie vient d’accréditer le master de spécialisation mis en place par le CHU/ULg. C’est l’occasion de faire le point, avec le Pr. Eric Rompen, Chef du service hospitalier de Parodontologie – Chirurgie bucco-dentaire, sur ce mal silencieux qu’est la parodontite. Certes, le traitement préventif est d’une grande simplicité : il faut se brosser les dents régulièrement en utilisant du fil dentaire ou des brossettespour nettoyer aussi les espaces interdentaires.  L’évidence mérite toujours d’être rappelée : une élimination quotidienne de la plaque dentaire grâce à un brossage complet, c’est l’assurance de « zéro pathologie ». Pourtant entre 75 à 80 % des adultes de plus de 50 ans souffrent d’une parodontite et 50 % d’une parodontite sévère, avec un déchaussement important…

Le CHU de Liège et l’ULg collaborent à un ambitieux programme de recherches pré-cliniques et cliniques qui portent principalement sur les biomatériaux de regénérationosseuse, les conditions de rejets des implants, et sur les liens entre l’hygiène dentaire et différentes pathologies. Ainsi les tendinites des sportifs peuvent être liées à une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Bonne lecture,

Pierre Gillet

Directeur médical