Le CHU de Liège simplifie ses numéros de téléphone. Nous sommes à votre écoute !

.En savoir plus

×

Le Service de Toxicologie poursuit des projets de recherche dans différents domaines, en relation avec les divers aspects de la Toxicologie qui sont développés au sein du Service.

→ Un domaine de recherche de premier intérêt pour le laboratoire est l'évaluation du risque toxique chez l'Homme de divers perturbateurs endocriniens, notamment certains médicaments tels que des hormones (estradiol, desogestrel, levonorgestrel, ethinylestradiol), des inhibiteurs de l'aromatase ou même des AINS (ibuprofène, diclofenac, piroxicam, indométacine), mais aussi et surtout des polluants environnementaux comme des pesticides, des PCBs, des plastifiants (phtalates, bisphénol A), des filtres UV (benzophénone-3) ou encore des conservateurs antimicrobiens (parabènes, triclosan).
Des techniques de mise en évidence de ces composés dans diverses matrices biologiques, telles que le sang, le lait maternel ou l'urine, sont développées au sein du laboratoire. En plus d'individus issus de la population générale, certains groupes de patients sont particulièrement ciblés : couples présentant des difficultés à procréer, patients cancéreux (sein, thyroïde, mélanome cutané...), femmes enceintes, enfants développant une puberté précoce...

 

→ En Toxicologie environnementale, nous participons à plusieurs projets de recherche, par exemple, le projet BMH-Wal (avec l’ISSeP), qui vise à évaluer la contamination de la population wallonne par des polluants historiques ou émergents.

 

→ En matière de recherche translationnelle, on peut évoquer le développement de techniques de dosage pour toute une série de médicaments afin d'étendre le panel de substances pour lesquelles il est possible d'exercer un suivi thérapeutique pharmacologique optimalisé.

 

→ Plusieurs Thèses de doctorat sont actuellement en cours au sein du service :

- « Intérêt de l'analyse toxicologique dans l'évaluation de la consommation des nouvelles substances psychoactives et du cannabidiol  » ;

- « Contribution à l'étude des relations éventuelles entre l'exposition aux produits chimiques à effets perturbateurs endocriniens et le développement du diabète de type 2 ».


→ Les perspectives futures dans le domaine de la recherche incluent notamment le développement du secteur de la toxicogénomique, dont les applications seraient tout d'abord la Toxicologie industrielle, mais également la Toxicologie clinique et enfin la Toxicologie environnementale.